En réponse aux enjeux de la déforestation, la Côte d’Ivoire s’est engagée en juin 2011, dans le mécanisme international de Réduction des Emissions de Gaz à Effets de Serre issues de la Déforestation et de la Dégradation des Forêts (REDD+).

Dans ce cadre, le pays a bénéficié d’un financement de 15 millions USD soit  environ 7,5  milliards F CFA de la Banque mondiale pour la mise en œuvre d’un Projet d’Investissement Forestier (PIF) sur 5 ans (2018-2023).

Le PIF vise à mettre en œuvre la stratégie Nationale REDD+ au sein de 14 forêts classées sélectionnées au Centre et dans le Sud-ouest  du pays ainsi que le Parc national de Taï.

Principe du PIF

Impliquer pleinement les parties prenantes locales dans la mise en œuvre des activités, en particulier celles relatives à la réintroduction des arbres et l’introduction de chaînes de production du bois tout en préservant les ressources naturelles existantes.